E-liquides Lazarus Vintage Seven Wonders : Sweet dreams (are made of this)

LOGO

 

Luxe, calme…

Aaaah, « Travel the world and the seven seas »… parcourir le monde et les Sept Mers… tout un programme !

Au Moyen Âge, cette expression regroupe les mers : Adriatique ; d’Arabie ; Noire ; Caspienne ; Rouge ; Méditerranée ; golfe Persique. Sept merveilleux voyages aventureux, pour des pirates de notre espèce ! Embarquez avec moi, matelots intrépides, vers les îles aux trésors satinés et dorés à souhait !

Voyage

La gamme Seven Wonders, sept liquides américains de Lazarus Vintage, pourraient se ranger dans la catégorie des Five Pawns, certes. Mais ils restent pour moi une belle découverte et, au bout du compte, dégustation faite, ils ne leur ressemblent pas du tout. Chacun des sept a sa puissante originalité, qui fait oublier les comparaisons trop rapides.

Les jus sont concoctés et confectionnés par trois complices : le chef Bruce, sir James Bateman, et le professeur Keith. Cela se passe dans une ville texane depuis 2013. Et ce trio m’a l’air bien décidé à ne pas jouer dans la cour des autres liquides à la mode aux States (bubblegum, bonbons, marshmallows, je vous passe le reste des sucreries épaisses).

Non, ils ont, selon toute apparence, une haute estime de leur travail. Ils ont l’air de vouloir vraiment fabriquer des mélanges pas faciles, quitte à perdre la clientèle  majoritaire gourmande, pour trouver et toucher celle, minoritaire, des gourmets.

Leurs créations sont résolument destinées à la recherche du goût, et, vu leur taux de VG (environ 80), ils satisferont les amateurs de vape consistante.

Je ne peux garantir une traçabilité imparable, faute de plus amples renseignements, mais ces assemblages sont réalisés à partir d’une base certifiée, et avec des arômes américains, italiens et français. Les flacons sont scellés à la cire… on ne se refuse rien, on est distingué ou pas !

Sardust, la Méditerranée

4. stardust

Le Stardust vous prend au nez alors qu’il n’est pas encore vapé : agrumes ! À la vape, un fort hit d’emblée : citron, citron vert ? en tout cas, acidité ! Re et re-vape : au bout de quelques bouffées, et surtout à l’exhalaison, c’est l’orange qui prédomine… jusqu’à laisser en gorge une sensation de pur jus, tout en étant passé par le crémeux en bouche. Bref, une aromatique orange arrangée !

Nebula, la mer Noire

3. nebula

Le Nebula, à le flairer, est une sorte d’After Eight. Bon. Mais on n’est pas anglais, on est au Texas, c’est pas la même histoire… Vapons ! Eh oui, la vape mentholée et chocolatée est bien là. Là, pourtant, s’arrête la comparaison avec le bonbon anglais. La menthe est douce et ne cache pas le chocolat. Équilibre. Mais il y a quelque part au fond du palais une présence amère et sèche affirmée. Entre une pointe de pur cacao ou une feuille de menthe bleue, qui apporte cette amertume et cette bienvenue sécheresse ? je ne saurais dire ! C’est là le point fort de ce jus : équilibre et surprise sans cesse renouvelés. Je le classe parmi les rares choco-menthe que j’aime vraiment.

Journey, la mer Caspienne

6. journey

À l’ouverture, je ne sens que de la crème, c’est peu, mais ça sent bon, car je ne distingue pas du tout un « custard », tant mieux !  C’est pas que j’aime pas, mais cela en ferait un de plus ! Le sentiment de crème s’affirme dans les premières puffs. J’insiste et, non, pas de vanille, vraiment pas un « custard »… il y a cette sensation volatile, façon lait-de-poule. Je canne et je vais regarder la description : lait rehaussé de cognac. OK. Le Journey a également, pour moi, des relents pâtissiers, je ne suis pas sûr de ne pas m’en lasser. Un poil trop crémeux… mais quand même un p’tit goût de revien-z-y…

Compass, la mer Adriatique

5. compas

Pas de doute, ce jus a un nez de fruits (pomme, banane, citron, raisin ?), une espèce de tutti frutti. Mouais, on vape, on verra bien si on a besoin de boussole. Étrange sensation, depuis la première taffe jusqu’à la dernière, ce Compass est léger à vaper, très goûteux, sucré, mais léger… Là il me faut ma boussole ! Ah bon, d’accord, ce serait le vin blanc, ou plutôt le « vin blanc » ( ???) qui apporterait cette fameuse légèreté ? Pourquoi pas… en plus, je m’étais trompé, ce ne sont pas des fruits, mais, d’après la description, des bonbons aux fruits. Bon, bon, ben celui-là, malgré une vape légère, il ne sera pas trop pour moi. Voilà !

Lighthouse, la mer d’Arabie

2. lighthouse

Le flacon décacheté, voilà encore du fruit, pas n’importe lequel, cette fois… Y a d’la pomme, c’est sûr, y a d’la pomme ! Mais une pomme bien enrobée, pas du genre granny. Que dit la machine à vapeur ? Ouh là, c’est du gâteau, pas un doute : de la pâte onctueuse. Un petit chain-vape et, surprise, voici un hit qui se prononce, voilà une persistance en bouche, voici une très légère amertume, voilà un peu de piquant. Des épices, évidemment ! Pas trop fortes, juste là pour relever, donner du caractère. Je ne peux pas les distinguer entre elles, mais ce sont elles qui rendent ce liquide distingué ! Dripper asséché, on en perdrait presque la pomme. Pour moi, qui ne suis pas très friand de ce fruit en vape, ça le fait bien, même très bien. Pour les vrais amateurs de tatin, mmmm… je ne suis pas sûr.

Trinity Reserve, le golfe Persique

7. trinity-reserve

Eeeeh oui, ça fleure bon le Castle Long, mais, le nez collé à l’embouchure de la fiole, je sens comme de l’amande amère. Et cet arôme, je suis sûr qu’il n’est pas dans le Five Pawns. Il faut vaper, sinon on va se mettre à comparer… et ce n’est pas toujours utile quand on teste un liquide. Première taffe : les fruits à coque, plutôt noix de pécan que noisette, d’ailleurs. On enchaîne et, là, c’est un côté crémeux qui s’impose. La crème de bourbon semble être de sortie. Crème, OK ; bourbon ? Une fois mon dripper vapé, je penche très nettement pour un excellent liquide aux noix, noix de pécan et, même, noix du Brésil, bien grasse. Malgré l’absence ressentie du bourbon, j’aime beaucoup ce Trinity Reserve ! Finalement, rien à voir avec le Castle, et je peux affirmer que je préfère celui-là, qui a bel et bien son caractère propre. Il me semble plus épais que les autres liquides de la gamme, et c’est très bien comme ça ! Le high VG va bien avec ce mélange de noix. Sans oublier la touche discrète d’amande amère.

N° 1, la mer Rouge

1. no1

De la pâtisserie, de nouveau, mais très fruits rouges : voilà ce qui me saute au nez. Avec une vanille juste comme il faut. À la vape, matelot ! J’ai gardé le N° 1 pour la fin, par pur esprit de contradiction. Puff numéro une : du gâteau et encore du gâteau, mais pas genre à la crème, genre quatre-quarts eeet… sur la langue, un soupçon de fruité. Vite une deuxième taffe, et quelques autres pour découvrir ce N° 1, qui me semble assez complexe. Dans les faits, si on cherche, on trouve. Les bouffées s’enchaînent, et chacune comporte une minime différence avec la précédente. On remarque ce phénomène par la variation d’acidité, ici fraise, là framboise, qui émerge de la base quatre-quarts. Ces variations se sentent bien sur la langue, pendant que la vapeur dense emplit la bouche. Là encore, le high VG y est pour quelque chose. Finalement, tout en appréciant ce liquide, j’aurais peut-être aimé moins de VG car je crois qu’il aurait donné, alors, tout son potentiel. Quoi qu’il en soit, le N° 1 reste un bien bon liquide.

Retour au port

Sans hésiter, j’affirme que, pour moi, la gamme Lazarus Vintage Seven Wonders est très réussie. On sent bien que les trois assembleurs ont savamment travaillé. Ils ont, grâce à leur savoir-faire, gagné leur pari de se démarquer des autres, y compris des plus célèbres ! Leur réussite est donc méritée, et elle mérite que vous alliez y faire un tour… même si ces sept liquides ne sont pas encore tout à fait les sept merveilles du monde de la vape… maaaiiis, on n’en n’est pas si loin ! On peut toujours rêver. Les rêves doux sont faits de ça !

sept-mers-pf

  Cliquez sur le cœur si vous aimez l'article

La vape ma tiré du mauvais pas de la cigarette et j'ai appris pas mal de choses sur le Navire. Partisan du DIY et de la vape libre, je voudrais tenter d'aider les anciens fumeurs qui ont parfois un peu de difficultés à persévérer…

6 avis sur “E-liquides Lazarus Vintage Seven Wonders : Sweet dreams (are made of this)Ajoutez votre avis

  1. Fil, le cochon-tirelire Porky vient de te promouvoir au rang de Nuisible Majeur… C’est un compliment !
    :yes:
  2. Mon cher Porky,
    Tout d’abord un grand merci pour ce compliment qui me va droit au cœur !
    Mais tu dois aussi comprendre ton maître, n’est-ce pas ?
    Parmi ces liquides, laisse-lui la possibilité de goûter… ça ne peut pas faire (trop) mal…
    d’ailleurs, quand il aura succombé, peut-être sera-t-il moins brutal avec toi…
    Passe quand même mon bonjour amical à Nes, qui, ne l’oublie jamais, Porky,
    reste ton vénéré maître !
  3. Quelle belle revue qui donne envie pour une fois que les américains ne font pas de l américains ça mérite d être souligné et sûrement même goûter une fois que ma banquière de femme qui tient les comptes d une de fer aura le dos tourné…
  4. Tiens, tiens… toi aussi, tu dois comme moi agir en loucedé…

    Sinon, ces liquides ont quelque chose de plus « roots » que les FPawns, et c’est pour ça que je les apprécie grandement !

    J’ai aussi l’impression, toute subjective, qu’ils sont plus « safe »… mais va savoir…

  5. Peu de retours sur cette gamme… Ainsi va la vie… C’est vrai que tous les liquides ont tendance à se ressembler… Cela dit, je continue à dire que ces produits valent le coup. Si MyFree-Cig les distribue, il y a de fortes chances que la qualité soit là… et je confirme !
  6. J’ai commandé la quasi gamme complete chez nos amis du nord Phileas…

    Hâte de tester ! Ils sont en promo TPD oblige ? 10 euros les 30ml…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Révisez avec Danyvape! * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 
Citez un auteur en commençant par @ et choisir dans la liste qui s'affiche. Remplacez le mot tab-c par classic SVP.