Le Bellus de Youde (UD)

13 Oct 2017/
Atomiseur
2 0
Par :jib

Ce Bellus n’est pas une nouveauté, non, il ne l’est pas.
La version 2 vient même de sortir relèguant celui-ci aux oubliettes de la vape… et c’est tout son intérêt !
Il est excellent, et on le trouve dans des fonds de stocks chinois pour 8 € !
Jetez-vous dessus avant même d’avoir lu cette revue  :yahoo:

Le Bellus arrive dans une boite en plastique à un seul étage, tout le contenu de la boite est sous nos yeux ébahis : l’atomiseur, son pyrex de rechange rempli par un pad de coton japonais bio sans polyphosphates, et un sachet d’accessoires.
Ici pas de version 2 ml, c’est un atomiseur prè-TPD, sa contenance est de 5 bons ml, ce qui n’est pas rien étant donnée sa taille très raisonnable de 45 mm en hauteur et de 22 mm en diamètre.

Le sachet d’accessoire contient les habituels joints et vis de rechange, mais aussi un réducteur de chambre qui permet d’utiliser le Bellus en simple bobinage.
Il y a aussi 3 coil en Kanthal 0.4 de 1,2 ohm, ce qui nous fera un parfait 0.6 ohm au final.

En dévissant le top cap, on découvre deux trous de remplissage, que l’on aura intérêt à utiliser air flow fermé, et avec des fioles à embout. 
En effet, nous pouvons remarquer que la surface est joliment incurvée vers le centre tandis que les trous ne sont pas assez gros pour accueillir le bout d’une pipette. Vous avez compris, tous les éléments sont réunis pour que du liquide coule dans la cheminée centrale, dédiée à l’air.
En refermant le top cap, le gros joint rouge maintiendra une parfaite étanchéité.

Le Bellus n’est pas construit sur le modèle le plus répandu d’un tank vissé sur un plateau avec air flow par le bas.
Son air flow est latéral, comme sur le Squape X ou pas mal de RDTA, et une pièce complexe constitue à la fois la cloche, les arrivées d’air et de liquide.

Pour accéder au plateau, il faut d’abord dévisser une bague puis retirer le plateau qui est juste maintenu par 2 joints.
Remarquons ici le détrompeur qui permet de remettre le plateau de manière à ce que les coils soient bien en face des arrivées d’air latérales.

En retirant la bague de réglage de l’air flow, nous pouvons voir les arrivées d’air.

Le tank…


… que l’on peut démonter à des fins de nettoyage, en dévissant la bague de remplissage qui supporte la cheminée.

Cette pièce est intéressante, elle est usinée dans la masse et nous remarquons d’abord un léger dôme en haut de la cloche, puis l’usinage de la partie située entre la cloche et la paroi extérieure.
Les 2 haricots à droite et à gauche sont les arrivées de liquide.
Les parties pleines, en haut et en bas, abritent les arrivées d’air.
Nous remarquons enfin que la cloche est petite (13 mm de diamètre), et qu’il va falloir la jouer à l’ancienne pour monter 2 coils !

Le plateau n’est donc pas très grand, mais bien foutu.
La pièce en silicone et céramique permet de faire des montages en simple coil, et 2 plots accueilleront les pattes de nos bobines opposées.
On ne pourra pas monter plus gros fil qu’un clapton pas trop épais dans ces trous, et encore.
En même temps, cet ato n’est pas conçu pour ça, on ne lui en tiendra pas rigueur. Il est fait pour être monté avec du fil simple, en bobines de 2,5 mm.
Le 3 mm pourra passer, mais réduira l’air flow.

Le montage est assez facile, moins que sur un velocity, mais ça va, d’autant plus que la qualité des vis de fixation est exemplaire : la tête est épaisse et les empreintes Philips profondes, un bonheur.
Pour le monter, j’ai d’abord utilisé les deux bobines de kanthal fournies.

Evidemment comme les trous sont au même niveau, les résistances sont toutes de travers, parce que je n’ai pas fait comme Nesquick, qui forme ses pattes avant.

Quelques coups de barre à mine plus tard, les bobines sont revenues dans le rang.
Presque… sur cette photo, elles sont un peu trop loin des plots, et trop proches des arrivées d’air, qui s’en trouvent réduites. Il faut les coller aux plots, comme sur un Squape.

Il convient de repositionner la cloche pour vérifier que les coils sont à hauteur des arrivées d’air.

A la pause du coton… question angoissée du vapoteur qui découvre un atomiseur : faut-il ou non faire descendre le coton dans les rigoles ?
Sur ce genre de plateau, ou la cloche se cale au niveau de la petite marche autour du plateau, la réponse est en général non.
J’ai donc coupé le coton 1 ou 2 mm sous la marche; histoire d’assurer un peu d’étanchéité.

Après avoir tout remonté et rempli le réservoir, on se retrouve avec un set up sobre, assez seyant en toutes circonstances.

Notons ici que les finitions de cet atomiseur sont tout à fait édifiantes sur la capacité des Chinois à faire du haut de gamme s’ils le souhaitent.
Seules les parties masquées (fond du plateau et creux de l’air flow) laissent voir une finition à l’économie, pour le reste, aucune arrête saillante ne traîne, et les pas de vis sont en beurre breton… et ça glisse fort le beurre breton.

A se stade, le lecteur se pose une question pressante…

Comment ça vape ?

Pas bien du tout… c’est tout mou, il manque du jus sur les coils… beurk.
Tout ça parce que j’ai mis trop de coton !

Heureusement, on peut sortir le plateau sans vider le tank, il suffit de le mettre à l’envers, de dévisser la bague et de retirer le plateau… pour couper le coton plus court, juste au niveau de la marche de la cloche.
Après ce traitement, qu’aucune fuite ne viendra sanctionner, la capillarité deviendra optimale.

Ok, alors comment ça vape ?

Cette question !
Ca vape très bien évidemment, c’est un excellent atomiseur !

Il faut savoir qu’habituellement, sur le Mod 101 trône mon Squape X (oui, c’est une réplique, ok… nous l’appellerons donc SQx…), monté lui aussi en double coil, avec une petite cloche et un air flow latéral…
Je ne pouvais pas éviter la confrontation !

C’est beau un SQx sur un tube au crépuscule…

Rendu des saveurs :

Les deux atomiseurs sont remplis du même liquide, celui que je vape presque toujours dans le SQx : la tarte à l’abricot de Solubarome.
C’est un liquide qui n’est pas très subtil, c’est un genre « d’abricot tout chaud dans ta face » !

Dans le SQx , il est terrible : la saveur de l’abricot mi-cuit sucrée sature les papilles, soutenue par une légère saveur de pâte au beurre.

Eh bien dans le Bellus…
Non, c’est pas pareil, faut pas déconner !
Le SQx est un terrible concentrateur de saveurs et ce n’est pas très gentil de lui confronter le Bellus.
Mais il s’en sort fort bien : les saveurs sont assez fidèlement restituées, de manière plus douce, plus équilibrée.
Pour ceux qui ont connu la photographie au siècle dernier, le SQx c’est une FujiChrome, le Bellus une Kodachrome. Une affaire de goûts donc, la saturation d’un côté, la douceur de l’autre.
Monté en simple coil, le Bellus différencie plus les saveurs.
Mais pourquoi  acheter un atomiseur double coils pour le monter en simple ?

La vapeur est tiède/froide sur le Bellus à 26 watts, moins chaude que sur le Squape. Ca reste vrai en montant la puissance… qu’il faut garder modérée : la chambre est petite, c’est pas fait pour du 70 watts !
A mon avis, au delà de 35/40 watts, c’est pas avec de genre d’atomiseur qu’il faut vaper.

Avec des saveurs fruités ou fraiches, le Bellus est plus pertinent que le Squape, qui reste devant pour des saveurs gourmandes.

Notons enfin que, comme tous les atomiseurs que j’ai essayés dont les air flow sont latéraux, ça suinte un peu et ça condense, il faut essuyer de temps en temps. Moins que sur le Squape toutefois.

Rendement :

Le Squape tourne bien (pour moi) à 22/24 watts.
Il faut que je monte le Bellus à 28/30 watts pour avoir le même équilibre.
Oui mais attention : le Squape est monté en Nichrome, le Bellus en Kanthal…

Hop, on démonte et on pose 2 coils en Nichrome pour une résistance de 0.5 ohm en spires espacées, comme sur le Squape.
L’écart diminue mais persiste : 24/26 watts pour avoir la même production.
Par ailleurs, ainsi équipé, le Bellus est plus réactif et on consomme moins de pile, vive le Nichrome !

Le tirage

La gamme de tirage du Bellus est plus large vers l’aérien : les deux peuvent délivrer un tirage très serré si on le souhaite, mais ni l’un ni l’autre ne sont conçus pour la vape indirecte, surtout en double coil, ça n’a aucun sens à mon avis. Là encore pourquoi vouloir qu’un atomiseur fasse tout : par construction c’est pas possible.
Ils commencent tous les deux à bien fonctionner en tirage direct très restreint, le Squape restant assez restreint en ouvrant les air flow, alors que le Bellus peut monter plus haut (sans devenir un tuba non plus). Je pense que le Bellus a la même gamme de tirage que le Taifun GT3 en gros, peut-être un poil plus.
Toujours est-il que, ouvert à fond, il produit plus de vapeur, sans que les saveurs ne se dégradent le moins du monde.

Bon, il s’agirait de conclure maintenant, c’est pas que je m’ennuie mais j’ai plage !
Pourquoi faire une revue du Bellus alors qu’il n’est plus en production ?
Parce qu’on le trouve encore, pour moins de 10 $ disais-je, et que c’est un très bon double coil old school, pas fait pour le cloud certes, mais qui marche bien avec les liquides fruités et frais, sans consommer autant que les doubles coils modernes.
Il est facile à monter et à entretenir, il a une bonne gueule discrète et se marie bien avec toutes les box en 22 mm.
What else ?

Comments

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Le Bellus de Youde (UD)"

Devenez "Matelot" en vous inscrivant ICI

Me notifier
avatar
Classer par:   Nouveaux | Anciens | Les plus votés
Nesquick
Auteur du navire

Encore un superbe article, tu nous gâtes !
Il a eu son heure de gloire, le Bellus et comme tu le dis il vape toujours aussi bien même si d’autres atos sont sortis depuis et l’ont poussé vers l’obsolescence.
L’obsolescence en vape est parfois technique, souvent esthétique. On est finalement très « mode » en fait.
La génération Reload, Kylin, Ammit me fait regarder bizarrement la forme élancée de mon Tilemahos Armed 22 mm, le meilleur RTA que je connaisse et ça m’énerve vachement.

TheFlow
Matelot

Bellussima , Ton article fait à merveille le contre point avec la série précédente ( Kylin, Reload, etc.), Oui en effet Nes, J’ai mis Porky en laisse depuis un moment car Con ou pas, la VAPE est super FASHION en fait ..!!
Bon OK , les Fonds de Stock m’ont alapaguer encore avec la VaporFlask, que tu connais d’ailleurs (Nes), car je suis devenu 26650 addict ( Moins de Manutention..)
En tout cas DANYVAPE a désormais son Photographe Professionnel Attitré en la persone de JIB, très Belle Revue  » Old School » , enfinà chacun d’en juger..

wpDiscuz