Après que notre capitaine m’ait insinué l’idée de partager mon expérience sur l’intolérance au propylène glycol (PG), je me lance. Désolé si par moment, ça ressemble à une biographie. Lol

20160929_214213

Vapoteur débutant.

Je suis allergique au PG, depuis presque mes débuts dans la vape. Les 6 premières semaines se sont passées sans problème. Et oui, on peut devenir intolérant à une chose même si avant on ne l’était pas. Et très rapidement dans mon cas. Mes liquides étaient des liquides français en 80/20 voir 50/50 et un taux de nicotine haut 18mg. J’étais un gros fumeur. Mon matos était basique, Clearomiseur kanger et box istick.
La combinaison que beaucoup auront eu à leurs débuts.

La découverte du problème.

Ma première crise d’allergie, coïncide avec mon premier kit sub-ohm. Après deux jours avec le Subtank en 0.5 ohm, je trouvais la vape trop forte. Je suis donc repassé en 1.2 ohm. Mais après quelques jours, des aigreurs d’estomac sont apparues. Ça a empiré, lorsque ma langue est devenue rouge, avec cette impression de brûlure infernale. Plus les jours passaient plus cette impression de brûlure s’intensifiait.
J’ai commencé à m’inquiéter et à avoir un doute sur la e-cig. Aller, go sur Google ! Après une soirée de recherche et de passages sur plein de forums de e-cig et médicaux …. le verdict est sans appel. JE SERAIS ALLERGIQUE AU PG.

telechargement

Les symptômes peuvent être différents d’une personne à une autre. Ce qui revient souvent :
– problèmes d’aigreur et brûlure d’estomac.
– irritations buccales allant jusqu’à des sensations intenses de brûlures.
– Sensation de langue en feu. Avec zones rougies ( dues à des projections de liquide et au flux de vapeur).
– Nausées.
– Maux de tête.
Et j’en passe…
Quand je parle de symptômes, ce sont des états violents et forts. Pas des aigreurs après un chili mais plus après une semaine d’anti-inflammatoires par exemple.

Officialisation et dégoût…

Ne prenant pas ce qui est écrit sur la toile pour paroles d’évangile. J’ai repris mon paquet de tabac mais juste le temps que ma bouche se sente mieux. Et repassé à mes liquides. Mais retours des brûlures dès la fin de la première journée. Donc stop la vape, ce n’est plus possible. !
Roo, dégoûté, car c’est quand même trop bien tous ces goûts et l’arrêt du tabac. À peine lancé dans la chose et déjà arrêté. Ayant pris tant de plaisir à vaper, je ne me voyais pas arrêter. Surtout sans chercher une solution.
Je suis donc parti à la recherche d’une alternative au Pg.

Les alternatives sans PG.

Vous allez me dire, « pas besoin de PG, vive le 100% glycérine ». Mais, avec les arômes, on y trouve un peu de PG, de même pour la dilution de la nicotine comme me l’a souligné le capitaine. J’ai testé et si je vape que ça, au bout de quelques jours, la langue picote. Sans parler qu’il faut du bon matos pour passer du 100%vg.

Sur le site où je commandais un peu de tout et surtout les liquides français, je suis tombé sur une gamme sans propylène glycol et sans alcool (bien aussi pour certaines personnes). C’est la gamme Silverway d’Alfaliquid. J’ai commencé par une fiole et miracle ! Pas de brûlure, pas de rougeur, ni même de picotements.

Depuis, je vape toujours ces liquides « antiallergique » comme j’aime les appeler. Il n’y a pas beaucoup de choix au niveau arômes. Je pense faire par la suite un papier sur cette gamme pour que les personnes qui sont dans le même cas que moi, puissent avoir un retour sur les arômes.

Conclusion

Être allergique au propylène glycol, ne veut pas dire, arrêt de la vape. Des alternatives durables existent, mais au détriment de la diversité d’arômes.
C’est pour cette raison que je vape aussi deux marques de 100vg ( all starz et VDLV) très ponctuellement. Comme si c’était une gourmandise, et ça fonctionne pour le moment.
En espérant, que ces quelques lignes, aident quelques allergiques au PG, en empêchant qu’ils soient dans l’obligation d’arrêter la e-cig.

19 Pirates aiment cet article, et vous?
↓