Agueusie, quand plus rien n’a de goût…

10 Fév 2017/
En savoir plus
2 0
Par :Nesquick

Quelques éléments d’information sur l’agueusie, perte temporaire du goût bien connue des vapoteuses et des vapoteurs

Ah c’est marrant, ce « Radioactive » Nicoticket n’a aucun goût… Il doit être éventé, ça m’apprendra à acheter des liquides en solde aux assembleurs américains qui bradent leur stock avant de mettre la clé sous le paillasson. Quoi, « Betelgeuse » passé aussi ? Une fiole moisie je veux bien mais deux, y’a de l’abus… Et bien si c’est comme ça, je me claque un bon vieux « Mallok » de Vape Institut, deux mois d’âge, dans un ato qui envoie le steak ! Hein, quasiment aucun goût non plus ? Et le « Smash Mouth » de Humble Juices ? Fadasse… Et le « Grumpy’s » de feu S & S Mods ? A peine mieux…

Purée… Il faut bien se rendre à l’évidence, le problème ne vient pas des produits. Depuis hier, tous les liquides vapés me semblent insipides, leurs saveurs s’apparentent plus à du carton ondulé qu’aux arômes de d’habitude. Ah mais ce problème de perte de goût est connu, même que les vapotos l’appellent « agueusie »…

Agueusie ou anosmie ?

On ne sait pas trop si ce genre d’insensibilité passagère aux saveurs vapées vient d’agueusie, perte du goût ou d’anosmie, perte de l’odorat. Apparemment, la langue se charge de la réaction aux composantes acides, salées, sucrées et amères de nos aliments comme l’indique le schéma ci-dessous.

Puisque l’on attribue la perception des odeurs au nerf olfactif, la perte de goût pourrait donc également provenir d’une déficience à ce niveau.

Personnellement, je ne sais trop que penser dans la mesure ou les agueusies passagères ressenties sur les liquides à vaper ne semblent pas s’accompagner d’effet similaires constatés sur les goûts ou les odeurs de la vie courante. Gardons donc le terme d’agueusie !

Origine de l’agueusie

J’ai été surpris de lire que contrairement à une croyance couramment répandue, l’arrêt du tabac altérait le sens de l’odorat au lieu de le rétablir, en tous cas dans les premiers temps. Il se trouve en effet que le nerf olfactif modifié par l’usage de la clope finit par ne plus fonctionner normalement sans apport de nicotine et qu’il lui faut un délai plus ou moins long pour retrouver la forme après le sevrage tabagique. L’agueusie pourrait alors provenir de ratés subis par le dit nerf lors de son retour à la normale.

C’est bien joli mais nous autres vapotos qui n’arrêtons pas la nicotine ne fournissons guère à nos chers nerfs olfactifs de raison à se faire du mouron. A moins bien sûr que la nicotine vapée ne fasse pas le même effet que la nicotine fumée, laissant le nerf dans un état intermédiaire du genre plus vraiment décalqué mais pas encore totalement vaillant et ceci pendant très longtemps.

Sans rejeter globalement l’explication neurologique, je pense que nos organes sensoriels sont surtout exposés par la vape à un phénomène de saturation… Le passage de différentes vapeurs plus ou moins épaisses doit leur en mettre plein la truffe, les amenant à déclarer forfait au bout d’un moment dépendant de la quantité vapée mais aussi de la charge et de la diversité des arômes.

Remèdes à l’agueusie

Le meilleur moyen de remédier à une saturation est de lever le pied, de limiter l’apport de la substance responsable jusqu’au retour à la normale.

Comme on a pas forcément envie de se passer de vape pendant deux ou trois jours, il est généralement conseillé de se régénérer le sens gustatif en vapant des liquides simples, forts en goûts et lourdement dosés. Ainsi les arômes café, citron, menthol peuvent accélérer la régénération. Certains vapotos plus raffinés témoignent de bons résultats constatés après éclusage d’un grand verre d’eau fraîche ou dégustation d’une bonne tasse de thé mais je doute que le problème puisse se régler aussi vite et simplement.

D’autres enfin ont vu leurs système gusto-olfactif remis sur pied par quelques bonnes binouzes bien frappées mais même si cette dernière cure a ma préférence, je ne suis pas certain qu’elle fonctionne sans coup férir !

Bonne vape goûteuse à toutes et tous !   :bye:

http://danyvape.com/author/nesquick/

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

Comments

Cet article a 13 commentaires.

  • PixelPoney - Rang : Argent foncé 10 février 2017 9 h 25 min Répondre

    Aaah… Je connais cette superbe sensation quand les liquides ont de moins en moins de goûts…. Je m’oblige à tourner sur plusieurs liquides en même temps pour justement essayer de ne pas trop perdre en saveurs mais la plupart du temps, ils deviennent vite « fade » alors qu’ils sont encore très bon et malheureusement, je n’ai pas encore trouvé de solution à ça !
    Bon courage à toi !

  • zacamaju - Rang : Argent foncé 10 février 2017 10 h 06 min Répondre

    pour ma part, j’ai même viré une résistance, pensant qu’elle était fichue, ça m’arrive en fin de soirée, souvent, trop de vape dans mon cas, :yes:

  • jib - Rang : Saphir 10 février 2017 10 h 14 min Répondre

    Intuitivement, j’irais aussi dans le sens d’une saturation : le cerveau débranche, raz le bol d’analyser les odeurs d’un mallok.
    J’ai habité 2 ans au dessus d’une boulangerie. C’est agréable une journée. C’est lassant les 2 semaines qui suivent… et ensuite le cerveau filtre; je ne sentais plus le pain que lorsque je revenais du boulot, pendant 5 mn.
    Concernant le vapotage, j’ai l’impression que changer de saveur ne change pas le problème, c’est la fréquence de vapotage qui me semble seule en cause : plus je vapote, plus les saveurs diminuent, et spontanément, j’avais tendance à monter les watts pour compenser.
    Evidemment, ça ne marche pas :mail:
    Seule une pause réactive le système.
    Ceci étant, ça reste une impression, ça vaudrait le coup de creuser plus scientifiquement.
    Excellente intervention monsieur Nesquick ^^

  • jpr - Rang : Or clair 10 février 2017 10 h 48 min Répondre

    merci pour cet article.
    Je connais aussi cette sensation.
    Je rebondis sur le post de « jib », la pause semble la solution

  • Raoul Volfoni - Rang : Or clair 10 février 2017 16 h 57 min Répondre

    J’ai « pratiqué » aussi lors de mes deux premières années de vape.
    C’est vraiment un problème de saturation des récepteurs.
    Et le menthol ne fait pas un Reset.

    Par contre, vaper de la base sans arômes pendant 24 ou 48 heures, ça marche !!!

    Et si vous faîtes du DIY, ne surchargez pas en arômes… comme on dit « trop d’arôme tue l’arôme ».

  • Zaza - Rang : Rubis 10 février 2017 18 h 03 min Répondre

    En presque 3 ans de vape, je n’ai jamais ressenti ce phénomène. Ca doit faire désagréablement bizarre !

    Je vape généralement chaque jour ( au moins ) sur 2 atos aux arômes différents pas jour mais ne sais si c’en est l’explication.

    Curieux ( et aussi heureux ! ) que quand ça arrive, ça ne concerne que la vape et non les gouts et odeurs de la vie courante !

    @ le capitaine : on en peut plus voter pour l’article ?

    J’ai lu que l’absinthe pouvait parer à l’agueusie, mais ça reste à vérifier !

  • Le capitaine - Rang : Diamant 10 février 2017 18 h 12 min Répondre

    Non Zaza, CF la salle des machines

  • Nesquick - Rang : Diamant 10 février 2017 18 h 57 min Répondre

    Le phénomène semblant venir de la saturation du goût et/ou de l’odorat, les facteurs agravant sont l’épaisseur de la vape, la concentration en arômes des liquides, la durée des vap-sessions…

    Certains liquides comme le sub-zero de Halo sont souvent cités comme remède, je n’ai pas testé car je ne les supporte que lourdement enrhumé.

    On peut se préserver de l’agueusie en variant les liquides, en alternant les familles gustatives et en restant raisonnable sur les quantités vapée !

  • TheFlow - Rang : Or foncé 10 février 2017 19 h 26 min Répondre

    Bhein Mince alors… Le Jour où cela m’arrive je m’achète une Caisse de Margaux 1er Cru pour vérifier cette sensation bizarre.
    En même temps, moi qui apprécie aussi le bon vin, je n’irais pas jusqu’à l’agueusie, mais il est vrai que de Boire des GRANDS Crus de façon régulière fini par lassé les papilles et le Porky bien sûre…
    Comme quoi tu l’a dit Nes, modération, voire abstinence remette à mon avis les pendules à l’heure.
    Sinon , tu te prends 1 Bonne GAULOISE sans Filtre, ça devrait revenir Illico …!!!!!!
    Bon Courage Lieutenant.

  • Nesquick - Rang : Diamant 10 février 2017 21 h 26 min Répondre

    @TheFlow Hey, c’est pas idiot comme suggestion… Y’a pas que la binouze dans la vie, y’a l’narpi aussi.

    Suis plutôt bourgogne sur le chapitre. Volnay, Mercurey, Côtes de Beaunes… Miam miam ! J’essaye à la prochaine agueusie !

  • Le capitaine - Rang : Diamant 10 février 2017 21 h 50 min Répondre

    Je reserve le nom Nesquickpif.com et revient vers toi ASAP 😉

  • Nesquick - Rang : Diamant 10 février 2017 21 h 58 min Répondre

    Naaan… Tu vas pas faire un blog sur le pinard !

    Remarque, si la Romanée-Conti envoie des échantillons pour revue… Glop, glop !

  • Nagg - Rang : Nouveau contributeur 14 février 2017 21 h 30 min Répondre

    Pour ma part, dans mes « rares » cas d’agueusies, une infusion menthe réglisse réveille mes papilles, voir même, sublime la vape!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)