Le fil de Kanthal permet par ses différentes déclinaisons de diamètre de couvrir un vaste panel de montages adaptés à quasiment tous les styles de vape. Il existe cependant des alternatives à ce matériau aussi nombreuses que variées que l’on peut un jour être amené à considérer soit par curiosité, soit pour répondre à un besoin spécifique.

Le besoin spécifique m’est tombé sur le coin de la truffe avec l’arrivée du dripper Aeronaut doté d’un plateau assez peu adapté aux montages multi-coils s’avérant par suite légèrement compliqué à équiper de résistances assez basses pour faire correctement péter la vapeur sur un mod ou une box mécanique. Après quelques recherches connectées, l’utilisation d’acier inoxydable 316L et de câble dit Clapton sont sortis du panier par la fréquence de leurs évocations respectives. Il n’en aura pas fallu plus pour m’obliger à passer commande d’un rouleau de chaque…

01 - coyoteOn trouve acier et Clapton un peu partout sur le Net mais soucieux de ne m’acquitter qu’une fois des frais de port, j’ai tâché de dégoter une boutique en ligne une proposant l’un et l’autre. La commande est tombée par hasard sur Ô Mon VapO qui aura eu la grâce de me faire parvenir le câble Clapton enroulé à la one-again dans un emballage ouvert. Ah, c’est bien de tester les produits avant de les vendre mais c’est encore mieux de ne pas refourguer le rouleau entamé aux clients à l’issue. Et bim, ajouté à la liste noire des shops de coyotes à foie jaune !

Bon, on se calme, on boit frais et on aborde le sujet.

Ah, j’ai failli oublier un truc super important ! Les fils d’acier et câbles Clapton sont des produits d’importation difficiles à déchiffrer car étalonnés par des gens pas comme nous à grands coups de AWG et autres Gauge, plongeant le néophyte dans un abîme de perplexité sans fond. Renseignements pris, AWG ou American Wire Gauge est une unité de mesure du diamètre d’un fil électrique conducteur, la valeur de gauge désignant le nombre d’opérations nécessaires pour produire un fil d’un diamètre donné. Ainsi, 26 AWG signifient par exemple 26 passages dans la tréfileuse. Des passages dans la tréfileuse… Quelle merveilleuse idée ! Heureusement, une table de correspondance existe :

Gauge  Diamètre (mm)
 20      0.81280
 21      0.72390
 22      0.64516
 23      0.57404
 24      0.51054
 25      0.45466
 26      0.40386
 27      0.36068
 28      0.32004
 29      0.28702
 30      0.25400 
 31      0.22606 
 32      0.20320

Le Clapton wire

02 - clapton

Le Clapton wire est une nouveauté toute récente déjà évoquée sur le Navire par Pascal en juin dernier dans un chouette article consultable ici. Il est constitué de Kanthal A1 et construit comme une corde de guitare d’où un nom apparemment évident pour tout le monde, comme si le grand « Slowhand » était le seul guitariste de génie de la planète.

03 - clapton_near

Le superbe tableau de correspondance donné ci-dessus nous permet instantanément de comprendre que le rouleau ci-contre renferme un câble composé d’une âme de Kanthal 0,4 mm (26 ga) autour de laquelle s’enroule en rangs serrés un Kanthal 0,2 mm (32 ga) pour produire l’aspect « corde de guitare » décrit. La littérature stipule que ce montage conserve en gros les caractéristiques de résistivité du fil central, il ne faut donc pas s’attendre à des miracles en termes de résistance résultante. Quel dommage de n’avoir pris connaissance de ce détail qu’après en avoir commandé et reçu une bobine, usagée de surcroît !

04 - clapton_coil

Malgré cet écart notoire au cahier des charges initial, j’ai tout de même tenté un montage en câble Clapton de type parallel-coil sur 4 tours de 3 mm de diamètre. Le matériau est souple, plutôt facile à façonner. Comme on pouvait s’y attendre avec une telle quantité de métal, l’effet diesel fut impressionnant… Au moins autant que le rendu des saveurs ! Ah, le cruel dilemme… Le coil Clapton est mou, lent à la détente mais délivre une fois à température d’excellents résultats, sans doute expliqués par l’augmentation de la surface chauffante par l’enroulage de Kanthal 0,2 mm. Porté par ce constat optimiste, j’ai alors réduit le diamètre du coil à 2,5 mm, vissé le Aeronaut siège de l’expérience sur une box électro et profité d’une vape réellement exceptionnelle entre 35 et 40 watts sur une résistance autour de 0,4 ohm.

05 - clapton_ohm

Le fil d’acier 316L

07 - steel

L’acier 316L est un alliage métallique constitué de fer, de carbone, de chrome et de molybdène. C’est un matériau de haute qualité parfois dénommé « chirurgical » pour ses applications en ce domaine. J’ai choisi pour la découverte un fil « fin » en 22 ga de préférence aux 20 et 21 ga proposés par le shop malencontreusement choisi. Comme l’indique le tableau de correspondance, 22 ga représentent un déjà fort respectable diamètre de 0,64 mm.

L’astuce est que l’acier 316L est en gros deux fois moins résistif que le Kanthal, affichant 0,75 ohm.mm2/m là où l’alliage historique (le Kanthal !) affiche une valeur de 1,45 ohm.mm2/m. Héhé !

08 - steel_near

L’enthousiasme baisse cependant d’un cran lors de la confection d’un coil. L’acier 316L est rigide et se montre plutôt difficile à tortiller. Avec ce type de fil, l’adoption des spires non jointives s’impose plus comme une nécessité que comme une fantaisie tant il est ardu de maintenir le coil bien serré sous la flamme d’un chalumeau. Le sectionnement des pattes du coil pose également problème vu la dureté de cet acier luxueux… Le coupe-ongle peine et la pince coupante éternue. Une fois le coil monté, il faut encore supporter la vision d’horreur de spires se parant des multiples couleurs de l’arc-en-ciel lors de la première mise à feu, phénomène toujours inquiétant dans le cadre d’une future inhalation. Heureusement, le métal ne tarde pas à se stabiliser dans les teintes ardoise comme le fait d’ailleurs le mesh au cours de son oxydation.

09 - steel_coil

Le Aeronaut a reçu en premier essai un gros parallel-coil d’acier affichant 0,1 ohm pour un résultat à peu près invapable du fait de la trop forte montée en température du drip-tip. C’est donc au Origen v2 qu’a échoué l’insigne honneur de recevoir le second essai avec un simple coil strictement identique à son parement précédent bâti à l’aide de six spires de Kanthal 0,6 mm de 3 mm de diamètre pour une résistance mesurée à 0,4 ohm. La théorie a trouvé confirmation dans ce test puisque la résistance obtenue en montage acier 316L s’affiche à 0,2 ohm. Ici, aucun problème d’effet diesel… Le coil se montre réactif voire virulent et la vapeur pourrait bien dépasser celle issue du Kanthal en termes de pureté des arômes.

10 - steel_ohm

L’un ou l’autre ?

Les deux résistifs ont finalement donné de très bons résultats dans deux registres de vape bien différents.

Le Clapton wire a produit une vapeur dense et goûteuse sur un montage relativement élevé en résistance le destinant plutôt à la vape électronique et ses boosters capables de limiter l’effet diesel pour des dégustations tranquilles de bons liquides au coin du feu, charentaises aux pieds.

06 - lucien_cool

L’acier 316L a permis la réalisation de coils en résistance basse, extrêmement dynamiques pour une production de vapeur goûteuse et semble-t-il plus pure que celle issue des montages Kanthal. Ce matériau ouvre la porte à des expérimentations de « cloud-chasing » hors normes que les pirates intéressés auront soin de mener avec toutes les précautions possibles, l’exercice étant très loin d’être sans danger.

11 - kebra_speed

Me concernant, la réponse serait donc plutôt l’un et l’autre !

1 Pirate aime cet article, et vous?